Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Economie > Economie > Qu’est-ce qu’une récession économique ?

Qu’est-ce qu’une récession économique ?

Qu’est-ce qu’une récession économique ?

On parle de récession lorsque l’activité économique d’un pays connaît un recul, mais temporairement. Tous les acteurs économiques, des entreprises aux ménages, en passant par les marchés financiers, subissent les conséquences de cette phase normale des différents cycles économiques. En France, depuis 70 ans, le pays n’a connu que quatre récessions dues à des crises économiques, en 1974, 1993, 2009 et 2013. Toutefois, en raison de la forte baisse de son activité économique due à la pandémie de coronavirus, la France connaît actuellement une phase de récession importante, la plus grave qu’elle ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale.

La récession : une des phases du cycle des fluctuations économiques

Une récession économique désigne une période limitée dans le temps où l’activité d’un pays marque le pas. Il s’agit d’un ralentissement du rythme de la croissance économique au cours duquel la production continue d’augmenter mais à une allure moins rapide. Ce phénomène ne doit pas être confondu avec un simple ralentissement économique, qui lui est beaucoup fréquent. Au contraire, les récessions sont plus rares.

La récession fait partie intégrante du cycle des fluctuations économiques qui sont au nombre de quatre : l’expansion (accroissement de la production), la crise (financière, demande faible, etc.), la récession, et la reprise (qui annonce une phase d’expansion).

En France, comme le souligne l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), une récession se mesure en fonction du Produit intérieur brut (PIB). Cet indicateur permet d’apprécier la richesse créée par tous les acteurs économiques, publics et privés, sur un territoire donné. Le PIB représente, comme l’indique l’Insee, « le résultat final de l’activité de production des unités productrices résidentes ».

L’activité économique d’un pays est dite en récession lorsque ce PIB recule, c’est-à-dire présente un taux de croissance négatif, pendant au moins deux trimestres consécutifs.

Lorsque la récession est marquée par un ralentissement de l’activité économique très important et qui dure dans le temps, on parle alors de dépression économique, phase qui correspond à une baisse forte et durable de la production et de la consommation, entraînant la chute du PIB pendant plusieurs années, et avec pour conséquences l’augmentation des faillites d’entreprises et le chômage de masse.

Les signes et conséquences d’une récession économique

Une récession est toujours le symptôme d’une crise économique. Elle révèle l’incapacité d’un pays à produire plus de richesses que l’année précédente. Voire, l’activité économique baisse, avec pour effets par ricochet l’arrêt de certaines unités de production, la destruction de nombreux emplois, une perte du pouvoir d’achat des ménages, etc.

Tous les acteurs économiques d’un pays subissent les conséquences d’une récession, c’est-à-dire du ralentissement de l’activité économique qui entraîne celle de la création des richesses. Devant une situation économique qui freine, les ménages, par exemple, hésitent davantage à consommer en raison de la peur du lendemain. Une baisse de la demande qui se répercute obligatoirement sur les entreprises déjà concernées par le ralentissement économique à l’œuvre pendant une récession. Les marchés financiers deviennent aussi plus frileux et les investisseurs perdent confiance.

C’est généralement à ce stade de la récession que les dirigeants des États concernés se positionnent pour contrer ce phénomène de récession. En intervenant davantage pour soutenir l’activité économique et les ménages, ou en laissant le marché se corriger de lui-même, selon les convictions politiques et économiques de chacun.

Si elle est constatée au niveau d’un pays, une récession a aussi des conséquences internationales. En effet, un pays en récession voit, pendant une telle situation, ses échanges commerciaux et financiers internationaux ralentir ou diminuer d’une manière importante. Dans une économie mondialisée, les répercussions d’une récession se jouent au niveau mondial puisque les pays sont plus ou moins indépendants les uns des autres en matière commerciale et financière.

On l’a bien vu, par exemple, avec la crise financière de 2008. Partie des États-Unis, elle s’est répandue dans le monde sous forme de récession mondiale qui a touché un très grand nombre de pays.

 
 

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Continuez votre lecture ...

  • Définition de la TPE et de la PME Définition de la TPE et de la PME Vous vous lancez dans l’entrepreneuriat et vous parlez généralement de votre "PME", alors qu'il s'agit très certainement plutôt d'une Très Petite Entreprise que d'une Petite et Moyenne...
  • Qu'est-ce que l'État-providence ? Définition et explication Qu'est-ce que l'État-providence ? Définition et explication On parle d’État-providence quand un État intervient activement dans le domaine social, notamment par la mise en place d’un système de protection sociale développé, pour garantir un niveau...