Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Economie > Economie > Obsèques : quel budget prévoir ?

Obsèques : quel budget prévoir ?

Obsèques : quel budget prévoir ?

Il faut prévoir aujourd’hui, en moyenne, un budget qui varie de 2 500 à 4 500 euros pour organiser des obsèques. Ce budget englobe des prestations obligatoires et d’autres facultatives. Selon le type de funérailles choisies, les prestations souhaitées, et la zone géographique où ils se déroulent, le coût des obsèques peut grandement varier et se situer bien plus haut. Tour d’horizon des principales dépenses à prévoir à l’occasion d’obsèques.

Le coût des dépenses obligatoires à prévoir lors d’obsèques

Qu’il s’agisse d’une inhumation ou d’une crémation, la loi prévoit comme obligatoires certaines dépenses, auxquelles il n’est donc pas possible de déroger.

L’achat du cercueil et de sa plaque d’identité

Ainsi, lors d’obsèques, les proches du défunt doivent forcément prévoir l’achat d’un cercueil, son utilisation étant rendue en effet obligatoire quel que soit le type de funérailles. Le cercueil, qui doit être équipé de 4 poignées, doit aussi comporter, en vertu de l’article R2213-20 du Code général des collectivités territoriales, une plaque d’identité, en principe placée sur son couvercle, sur laquelle les proches doivent faire graver au minimum l’année de décès et éventuellement l’année de naissance, le prénom, le nom patronymique et le nom marital du défunt le cas échéant. Une plaque d’identité coûte au minimum 30 euros.

Concernant le cercueil, les prix d’achat peuvent varier de 300 à plus de 5 000 euros (de 1 000 à 1 500 euros en moyenne) selon notamment l’essence choisie, c’est-à-dire la nature de son bois, ou de tout autre matériau comme par exemple ceux plus écologiques tels que le carton ou le bambou.

Le coût d’un cercueil en bois peut être très différent selon qu’il s’agit de pin (bois tendre le moins onéreux), de bois durs (recommandés pour les inhumations) ou de bois exotiques. Et, d’une manière générale, plus les finitions d’un cercueil (découpes, vernissage, gravure, couleur, etc.) sont importantes, plus son prix est élevé.

Un budget différent selon le type de funérailles

Quelle que soit la forme des obsèques (inhumation ou crémation), les proches du défunt sont redevables d’une taxe due à la commune où ont lieu les funérailles. Un coût correspondant à la vacation des autorités de police obligatoirement présents au moment de la fermeture du cercueil est aussi demandé à la famille du défunt. Des frais le plus souvent compris dans les prestations facturées par l’entreprise de pompes funèbres choisie.

Dans tous les cas, les frais de séjour (de 100 à 800 euros la journée mais gratuits les 3 premiers jours) et de transfert (entre 100 et 200 euros selon le nombre de kilomètres) en chambre funéraire sont aussi à la charge financière des familles.

Mais avoirs recours à une inhumation ou à une crémation demande de prévoir néanmoins un budget différent.

L’inhumation

L’inhumation, qui consiste à mettre en terre le défunt dans son cercueil, est encore la pratique la plus courante en France. Il s’agit du type d’obsèques qui coûte le plus cher car les proches doivent prévoir un budget pour acheter la pierre tombale. Ce monument funéraire est certainement la dépense la plus onéreuse à prévoir à l’occasion d’obsèques : de 500 à 1 000 euros au minimum, jusqu’à une somme qui peut aller bien au-delà de 3 000 euros selon les finitions souhaitées.

Pour une inhumation, Il est aussi obligatoire de verser une somme d’argent pour l’achat d’une concession, c’est-à-dire la mise à disposition de la parcelle de terrain qui appartient à la commune où se trouve le cimetière et où le cercueil est enterré.

Le coût de la concession varie d’une commune à l’autre, s’il s’agit d’une concession individuelle ou familiale, et surtout en fonction de sa durée, car il s’agit en fait d’une location plutôt que d’un achat à proprement parler. Ainsi, une concession de 25 ans peut coûter au minimum 500 euros et plus de 2 000 euros. Évidemment, plus cette durée est courte, plus les prix sont bas.

La crémation

La crémation, qui consiste à brûler le corps du défunt disposé au préalable dans un cercueil, est de plus en plus sollicitée en France. C’est aussi le type de funérailles qui coûte le moins cher car elles occasionnent moins de frais.

Suite à l’incinération, la dispersion des cendres dans un jardin du souvenir est en effet le plus souvent gratuite, et si l’urne funéraire (dont le coût peut varier de 50 à plus de 1 000 euros selon son matériau et ses finitions) est conservée dans un caveau, le coût est inférieur à celui d’une pierre tombale et d’une concession dans le cas d’une inhumation. C’est pourquoi le coût moyen d’une crémation se situe aux alentours de 3 000/3 500 euros.

Le budget supplémentaire à prévoir pour des prestations facultatives lors d’obsèques

Une fois les dépenses obligatoires liées à des obsèques prévues, le budget à envisager pour des funérailles est composé de coûts facultatifs qui peuvent augmenter fortement la dépense totale.

Il peut ainsi s’agir, selon les souhaits des proches du défunt, ou du défunt lui-même s’il a rédigé ses directives de son vivant, de faire réaliser une toilette mortuaire (50 à 150 euros), des soins de conservation qui ne sont pas obligatoires (entre 100 et 600 euros), ou encore d’organiser une cérémonie religieuse ou civile (de 50 à près de 500 euros ou plus).

Bien sûr, l’achat de fleurs, l’envoi de faire-part, ou la réalisation d’une plaque en souvenir du défunt à déposer sur sa pierre tombale ou près de son urne funéraire sont autant de dépenses qui s’ajoutent au budget de base à prévoir pour des obsèques.

Un devis-type obligatoirement délivré par l’entreprise de pompes funèbres pour vérifier le budget à prévoir pour des obsèques

Hormis les dépenses à prévoir pour des obsèques comme l’achat de fleurs, la réalisation de faire-part, ou la réalisation d’une plaque souvenir, souvent prises en charge directement par les proches du défunt, les autres prestations et leur facturation incombent à l’entreprise de pompes funèbres choisie.

Une fois les obsèques organisées dans leurs moindres détails avec une entreprise funéraire, cette dernière doit obligatoirement au préalable fournir aux proches un devis écrit et détaillé qui est gratuit et, selon la loi, qui doit être standardisé, c’est-à-dire être conforme à un devis-type bien défini.

Ainsi, pour des obsèques, le prix de chaque fourniture et de chaque prestation doit apparaître clairement sur ce devis, avec la mention de la précision si elles sont obligatoires ou facultatives. Pour chacune d’elles, le devis doit indiquer leur descriptif détaillé, leur montant net, et les honoraires perçus par l’entreprise de pompes funèbres.

 
 

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Continuez votre lecture ...

  • Qu’est-ce que la mondialisation ? Qu’est-ce que la mondialisation ? La mondialisation, aussi appelée « globalisation » dans les pays anglo-saxons, désigne, d’un point de vue économique, l’internationalisation des échanges de marchandises, de services et de...
  • Comment définir et mesurer la pauvreté en France ? Comment définir et mesurer la pauvreté en France ? L’Insee a publié comme chaque année son document de référence sur les revenus et la pauvreté en France. Selon la définition adoptée, on compte entre 5 et 9 millions de personnes pauvres en...
  • Définition de la TPE et de la PME Définition de la TPE et de la PME Vous vous lancez dans l’entrepreneuriat et vous parlez généralement de votre "PME", alors qu'il s'agit très certainement plutôt d'une Très Petite Entreprise que d'une Petite et Moyenne...
  • Qu'est-ce que l'économie collaborative ? Qu'est-ce que l'économie collaborative ? L’économie collaborative constitue un modèle économique novateur basé sur l’échange et le partage entre particuliers. La France est à la pointe en la matière. Mais de quoi parle-t-on...