Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Economie > Economie > Qu'est-ce que la productivité du travail ? Ou se situe la France ?

Qu'est-ce que la productivité du travail ? Ou se situe la France ?

Qu'est-ce que la productivité du travail ? Ou se situe la France ?

La productivité est un concept économique qui permet de mesurer la production de biens ou de services par rapport aux ressources sollicitées pour les produire. Ces ressources sont aussi appelées « facteurs de production ». Il peut s’agir du capital financier investi par une entreprise, de l’acquisition de machines, d’outils, etc., des matières premières ou de l’énergie employées, ou encore du travail. Dans ce dernier cas, on parle de productivité du travail, c’est-à-dire de la quantité de travail nécessaire par rapport à une production donnée, donc de l’efficacité productive du travail. Plus la productivité du travail est élevée, plus une entreprise est performante, et plus elle peut augmenter ses revenus. Explications et état des lieux de la productivité du travail en France.

Qu’appelle-t-on productivité du travail ?

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) définit la productivité du travail comme l’indicateur qui permet de mesurer la performance d’une entreprise en ne tenant compte que du seul facteur travail mis en œuvre pour produire des biens et des services. Ainsi, la productivité du travail est mesurée en rapportant la richesse créée au volume du travail nécessaire pour y arriver (productivité du travail = quantité produite / quantité de travail utilisée).

La productivité du travail peut être exprimée de deux manières : en nombre d’heures travaillées (la « productivité horaire apparente du travail ») ou en nombre de personnes en emploi (la « productivité par tête »). Le plus souvent, la productivité du travail est calculée en nombre d’heures travaillées.

L’Insee nomme en réalité la productivité du travail, la productivité « apparente du travail », pour rappeler que la productivité d’une entreprise se calcule aussi grâce à d’autres facteurs de production (capital financier, capital technique, ressources en matières premières, en énergie, etc.) qui se combinent entre eux pour permettre de mesurer la performance d’une entreprise.

Où en est-on en matière de productivité du travail en France ?

La productivité du travail est très liée au progrès technique. En effet, elle a tendance à s’accroître avec les évolutions technologiques qui bénéficient au volume de production telles que l’usage de machines à commande numérique pour produire, les nouvelles matières premières ou aux innovations en matière d’organisation du travail. Le travail à la chaîne a ainsi, par exemple, permis une hausse significative de la productivité du travail en France, pendant les Trente Glorieuses, période faste de développement économique. Entre 1951 et 1974, la productivité du travail, mesurée en nombre d’heures travaillées, a augmenté de plus de 5 %.

Même s’il est admis que la France possède un bon niveau de productivité du travail, la crise économique et financière de 2008 a eu un impact négatif sur cet indicateur qui, déjà, a connu un ralentissement depuis la fin des années 1990. Outre l’environnement économique affaibli au niveau national et international, on attribue notamment cette baisse de la productivité du travail en France à la « faiblesse de l’investissement des entreprises dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication » selon France Stratégie, un organisme indépendant qui éclaire les choix collectifs sur les enjeux sociaux, économiques et environnementaux.

La faiblesse de la productivité du travail en France s’explique également par le manque d’innovation du tissu productif, par l’inadéquation des compétences des salariés face aux exigences du marché de l’emploi en raison d’un déficit de formation et le peu d’investissement du pays dans l’éducation et l’enseignement supérieur, mais aussi à certaines pratiques managériales. Le fait, aussi, que le poids de secteurs à faibles gains de productivité (les entreprises du tertiaire) augmente dans l’économie française participe à la baisse de la productivité du travail en France.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Continuez votre lecture ...