Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Economie > Economie > Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

La notion d’économie circulaire est apparue au début du 20e siècle. Mais ce concept de modèle économique s’est surtout développé depuis le milieu des années 2000 quand l’urgence climatique s’est révélée au grand jour. L’économie circulaire est en effet un système économique qui prône la réduction de la consommation, la fin du gaspillage, le recyclage des déchets et la préservation des ressources naturelles, pour un impact environnemental et social réduit.

La définition de l’économie circulaire

Comme l’indique l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), il n’existe pas de définition précise et reconnue de l’économie circulaire. L’organisme tente néanmoins de qualifier l’économie circulaire comme « un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus ».

Autrement dit, l’économie circulaire prône la production de biens et de services de manière durable, c’est-à-dire avec pour objectifs de limiter la consommation, le gaspillage des ressources et la production de déchets.

Ce système économique s’oppose à celui en vigueur jusqu’à aujourd’hui, qualifié de modèle économique linéaire, basé sur le « tout jetable » et la consommation à outrance. Au contraire, l’économie circulaire est un modèle économique qui a pour but la préservation des ressources, de l’environnement, et de la santé, ainsi que la réduction des déchets et du gaspillage, tout en favorisant un développement économique et industriel non pas au niveau national et international, mais basé sur les territoires.

En effet, en termes d’économie et d’emploi en particulier, l’économie circulaire s’articule autour de nouveaux modèles de production et de consommation qui se veulent non délocalisables. Ce système économique, dont le principal objectif est de préserver l’environnement, englobe également des considérations sociales et table notamment sur la création de nouveaux emplois en lien avec ce modèle de consommation et de production en « boucle » qui refuse le gaspillage, favorise le recyclage et la réutilisation des produits et des services que l’on consomme.

Les principes et domaines d’action de l’économie circulaire

L’économie circulaire intègre totalement les concepts de développement durable et de transition énergétique en favorisant la préservation des ressources naturelles, en limitant la production de déchets et la consommation d’énergie.

Un système d’économie circulaire repose sur différents principes liés aux impacts environnementaux et sociaux, et comporte plusieurs domaines d’action qui sont à privilégier d’un bout à l’autre du circuit économique :

  • l’approvisionnement durable qui consiste à mieux prendre en compte les ressources utilisées, de leur extraction à leur exploitation, en ce qui concerne leurs conséquences en matière environnementale et sociale ;
  • l'éco-conception qui intègre la protection de l’environnement à partir de la fabrication ou de la conception des biens ou services ;
  • l’écologie industrielle et territoriale qui met en œuvre « la mise en commun volontaire de ressources par des acteurs économiques d’un territoire, en vue de les économiser ou d’en améliorer la productivité », comme l’indique le ministère de la Transition écologique ;
  • l’économie de la fonctionnalité, un système qui privilégie l’usage d’un produit plutôt que sa vente, par exemple la mise en place d’un service de location de voitures électriques par une commune qui remplace l’achat d’un véhicule par un particulier ou une entreprise ;
  • la consommation responsable qui consiste à informer le consommateur de toutes les étapes de vie d’un produit pour que son acte d’achat soit réalisé en connaissant exactement les impacts environnementaux et sociaux du produit qu’il choisit ;
  • l’allongement de la durée d’usage qui signifie faire en sorte de réduire au maximum l’impact sur l’environnement des produits de consommation dont la durée de vie est réduite. La lutte contre l’obsolescence programmée, par exemple, est l’un des outils de ce domaine d’action ;
  • l’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets dans le but de limiter au maximum la production de déchets ménagers et issus de l’activité de tous les acteurs économiques, pour réduire leur impact sur l’environnement. Ce levier comprend également la lutte contre le gaspillage alimentaire, et des objectifs, par exemple, comme la généralisation des emballage consignés, la fin des sacs plastique, l’interdiction des publicités imprimées, ou encore le développement des filières de recyclage.
 
 

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Continuez votre lecture ...

  • Qu'est-ce qu'un cycle économique ? Qu'est-ce qu'un cycle économique ? Le cycle économique représente l’ensemble des fluctuations des activités économiques d’un pays. La périodicité de ce cycle varie dans le temps de manière régulière. Le taux de croissance...
  • Qu’est-ce que l’inflation : définition et explications Qu’est-ce que l’inflation : définition et explications L’INSEE définit l’inflation comme "la perte de pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix". L’inflation se distingue donc de la hausse...