Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Economie > Economie > Mandataire auto : état des lieux de ce marché en pleine expansion

Mandataire auto : état des lieux de ce marché en pleine expansion

Mandataire auto : état des lieux de ce marché en pleine expansion

Le marché des mandataires auto représente une petite révolution dans le domaine des ventes de véhicules depuis plusieurs années. Cette profession, en constante évolution, permet aux particuliers et aux professionnels d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion grâce à un intermédiaire de confiance, qui se charge de toutes les démarches administratives, et surtout qui a pour but de leur faire bénéficier des meilleurs prix.

Qu’est-ce qu’un mandataire auto ? À quoi sert-il ?

Un mandataire auto est ce que l’on appelle un intermédiaire dans le marché de l’automobile. Son rôle consiste à rechercher un véhicule pour le compte d’un tiers, appelé le mandant, qui peut être un particulier ou un professionnel.

Un mandataire auto a ainsi comme mission de trouver le véhicule qui correspond le mieux aux souhaits de son client. Il peut s’agir d’acheter pour le mandant une voiture neuve. Dans ce cas-là, le mandataire auto s’adresse à son réseau de relations de concessionnaires automobiles, ou directement à des constructeurs. Un mandataire auto peut également être chargé par un particulier ou un professionnel de lui trouver une voiture d’occasion.

Pour obtenir les meilleurs prix, le mandataire auto profite très souvent des déstockages des concessionnaires automobiles qui souhaitent se débarrasser des véhicules qu’ils n’ont pas vendus ou il se procure des voitures dans d’autres pays de l’Union européenne qui disposent de règles commerciales avantageuses. C’est pourquoi les mandataires auto ont la possibilité de proposer à leurs clients des véhicules à des prix qui peuvent aller jusqu’à moins de 40 % de ceux du marché automobile traditionnel, selon les marques et les modèles de voitures.

Concrètement, le mandataire auto achète directement le véhicule destiné à ses clients en le négociant au meilleur prix pour proposer des tarifs intéressants aux mandants, puis leur revend après avoir pris une marge pour se rémunérer. Outre le fait de trouver le véhicule adéquat pour ses clients, et à un prix attractif, faire appel à un mandataire auto présente de grands avantages : c’est lui, en effet, qui se charge aussi de toutes les démarches liées à l’achat d’une voiture, qui sont très souvent chronophages et parfois compliquées.

Ainsi, un mandataire auto s’occupe notamment des démarches qui concernent l’immatriculation du véhicule qu’il revend à ses clients (papiers et pose des plaques). S’il a acheté la voiture à l’étranger, c’est le mandataire auto qui prend en charge toutes les formalités, qui sont particulières, pour faire passer le véhicule en France. Dans tous les cas, le mandataire auto agit jusqu’au bout de la procédure, c’est-à-dire qu’il livre lui-même le véhicule chez ses clients.

D’une manière générale, un mandataire auto est un spécialiste de la négociation, il possède un bon sens commercial, et ses compétences font qu’il connaît les bonnes opportunités. Des qualités qui lui permettent de trouver le véhicule qui convient le mieux à ses clients, et au meilleur prix.

Acheter un véhicule grâce à un mandataire auto : une pratique de plus en plus utilisée

Compte tenu de tous les services rendus par un mandataire auto, qui facilitent grandement la recherche d’un véhicule neuf ou d’occasion à acheter pour un particulier ou un professionnel, cette profession est en expansion depuis de nombreuses années maintenant.

Un développement dû notamment au fait qu’un mandataire auto, même s’il ne bénéficie pas d’un diplôme ou d’une formation particulière, est un expert dans le domaine automobile. Il doit en effet être au fait de toutes les composantes du marché de l’automobile (connaître les tendances en la matière, étudier l’évolution et les caractéristiques de la demande de véhicules, ou encore être parfaitement renseigné sur les prix de l’Argus (publication qui fournit des renseignements spécialisés pour chaque modèle de voiture selon leur année de construction, de mise en service, etc.).

C’est pourquoi de plus en plus de personnes font confiance aux mandataires auto pour acheter leur véhicule neuf ou d’occasion. Un sérieux qui est en plus garanti par le fait que cette profession est tenue de respecter une réglementation très précise définie par un arrêté du 28 octobre 1996 relatif à l'information des consommateurs sur les prix et services offerts par les mandataires automobiles. Ce dernier précise notamment pour les mandataires auto qui vendent des véhicules neufs qu’ils doivent afficher de manière visible « le montant, toutes taxes comprises, de la rémunération perçue par le mandataire, soit en pourcentage du coût total d'acquisition et de mise à disposition du véhicule, soit en valeur absolue ; la liste des frais annexes payés à des tiers, en précisant s'ils sont inclus dans le coût d'acquisition et de mise à disposition du véhicule ; les conditions de paiement et la nature des garanties financières offertes ; et les conditions de révocation de leur mandat ».

Un mandataire auto est considéré comme un commerçant et doit être obligatoirement inscrit auprès d’une Chambre de commerce et d’industrie. Il a aussi pour obligation de faire signer au particulier ou au professionnel pour lequel il recherche un véhicule un contrat de mandat qui mentionne noir sur blanc le montant de sa commission, les montants de ses services pour par exemple s’occuper de l’immatriculation du véhicule, le faire livrer chez son client, etc., et qui l’engage à une obligation de conseil.

Un mandataire auto doit aussi tenir obligatoirement un registre, appelé « livre de police », qui répertorie toutes ses ventes de véhicules d’occasion.

D’autre part, la raison du développement des ventes de voitures neuves ou d’occasion par le biais de mandataires auto réside aussi dans le fait qu’ils représentent des intermédiaires qui jouent un rôle très important dans le développement des ventes des concessionnaires automobiles, qui peuvent ainsi, en passant par ces professionnels, augmenter nettement leur chiffre d’affaires et en particulier leur permettre d’atteindre leurs objectifs de ventes.

Toutefois, il faut distinguer les mandataires auto qui appartiennent à de grandes entreprises spécialisées dans ce type de prestations, qui sont notamment de plus en plus des franchises de mandataires auto, et les mandataires auto plus petits, souvent des indépendants. Les particuliers ou les professionnels ont en effet davantage tendance à se tourner vers des mandataires auto qui dépendent d’une enseigne reconnue qui le plus souvent proposent des prix plus intéressants. De ce fait, les autres mandataires auto ont plus tendance à se spécialiser dans certains pans du marché automobile que l’on appelle des « niches » comme par exemple plus spécifiquement le marché du véhicule d’occasion par exemple, l’achat de voitures à l’étranger, de véhicules anciens, de luxe, ou encore de voitures d’une certaine marque en particulier.

Le marché des mandataires auto est en pleine évolution. Nombreux de ces professionnels disposent aujourd’hui de sites Internet qui leur permettent de proposer directement les véhicules neufs ou d’occasion qu’ils ont au préalable achetés à des concessionnaires ou à des constructeurs automobiles à des prix en dessous de ceux du marché. Un service qui facilite encore plus les démarches des particuliers et des professionnels qui souhaitent acquérir un véhicule de cette manière, et bénéficier de tarifs intéressants.

 
 

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Continuez votre lecture ...

  • Obsèques : quel budget prévoir ? Obsèques : quel budget prévoir ? Il faut prévoir aujourd’hui, en moyenne, un budget qui varie de 2 500 à 4 500 euros pour organiser des obsèques. Ce budget englobe des prestations obligatoires et d’autres facultatives. Selon...
  • Le marché de l'acier : pourquoi la France perd ses aciéries ?	Le marché de l'acier : pourquoi la France perd ses aciéries ? 1,7 million de tonnes d’acier ont été produites dans le monde en 2017. Près de la moitié provient de la Chine. L’Europe fournit 10 % du marché mondial. Alors que la demande mondiale...
  • Qu’est-ce que la mondialisation ? Qu’est-ce que la mondialisation ? La mondialisation, aussi appelée « globalisation » dans les pays anglo-saxons, désigne, d’un point de vue économique, l’internationalisation des échanges de marchandises, de services et de...
  • Définition de la TPE et de la PME Définition de la TPE et de la PME Vous vous lancez dans l’entrepreneuriat et vous parlez généralement de votre "PME", alors qu'il s'agit très certainement plutôt d'une Très Petite Entreprise que d'une Petite et Moyenne...